Membres

11/05/2014

Vous ... Moi ... Nous

Nous sommes enfin réunis ! 

Nos sourires traduisent les frissons qui nous transpercent. 

Malgré l'heure matinale, j'aurais voulu me préparer, me parer de soie et de dentelles mais vous me vouliez nue. J'aurais voulu vous surprendre mais nous étions convenus d'un réveil en douceur. Je suis restée sous la couette au rythme de vos texto m'annonçant votre départ, les embouteillages, votre voiture enfin stationnée et votre arrivée imminente. Alors mon coeur s'est emballé  ....

J'ai oublié les quelques mots échangés quand la porte de la chambre s'est refermée mais j'ai gravé dans ma mémoire votre sourire et vos yeux caressants posés sur moi. Vous posez votre sacoche et commencez à enlever vos vêtements. Je vous  regarde me délectant de chacun de vos mouvements qui me rapprochent de votre peau.  Je respire la volupté et suis tellement humide par anticipation que j'ai le sentiment d'inonder  les draps du lit. Nu, portant seulement votre montre et le bijou qui décuple votre arrogante virilité, vous me rejoignez dans la chaleur de la couette. 

Nous nous blottissons l'un contre l'autre, nos bouches se rejoignent, se goûtent, nos langues se mêlent et s'enroulent ... osmose ... symbiose !
Nos mains explorent, palpent. Nos peaux se hérissent et réclament des caresses, chaleur de nos  mains, des corps qui ondulent, épousent les méandres de l'Autre, ballet voluptueux, danse lascive du fond des âges ... union des sens et des corps !

Éveiller votre virilité est  un plaisir des sens quand ma main se referme sur votre queue. C’est dans ma bouche que vous allez prendre vie et durcir car je vais vous lécher, vous polir, suivre du bout de la langue les méandres de votre pieu de chair, vous agacer, vous sentir battre entre mes lèvres et vous engloutir voracement jusqu’à la garde. Je n’aurai de cesse de pomper cette gourmandise, si longtemps convoitée, qui tente d’échapper à l’emprise de mes lèvres pour mieux s’y réfugier. Je vous emmène au bord du plaisir, le faire venir,  l’amplifier. Douce et terrible vengeance, vous ne tardez pas à vous répandre en longues vagues salvatrices. Dans ce combat, pas de vainqueur, ni de vaincu,  simplement une douce torpeur. Un rêve devenu réalité. 



Pendant tout ce temps, vos doigts ont fouillé, exploré mes secrets et mon ventre est en ébullition. Je me redresse, tente de reprendre mes esprits mais vous profitez de la situation pour me prendre si fort, si profondément, vos doigts me branlent avec tant de ferveur que j’abdique, je lâche prise et ne tarde pas à vous inonder. Vous venez de réveiller la femme fontaine. C’est si fort, si intense que nous nous affalons, repus de jouissance.  


 à suivre ...

11 commentaires:

  1. Réponses
    1. tout en volupté et sensualité ...

      Supprimer
  2. Vous avez raison de vous remettre à écrire, ce texte est un pur délice !
    J'ai hâte de découvrir la suite ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Philo pour vos encouragements,
      la suite bientôt c'est promis ...
      mais chuttt, c'est un secret d'alcôve :)

      Supprimer
  3. Lou reprend du service !
    Nous nous languissions de votre absence.
    Vos mots dansent et ondulent au rythme des amants. Heureuse ponctuation qui nous permet de reprendre notre respiration haletante !
    M & M

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui mes amis, je reviens avec d'autres rêves et réalités ;)
      à très bientôt !

      Supprimer
    2. Je prend plaisir à te lire... Au fil des des phrases... Au fil des mots...
      Bélial Démon...

      Supprimer
  4. Comme je ressens tes mots
    J'adore ces rendez vous sous la couette ....Bien souvent le soir pour moi (ce qui permet les p'tites folies) et qui amènent langoureusement aux matins coquins

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ma Douce Amie ... in my mind
      Bises

      Supprimer
  5. Quel talent...... tu devrais plus ecrire..... on y gagnerait tous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce compliment ... qui m'encourage à reprendre l'écriture ...

      Supprimer